Dans son ouvrage autobiographique, Adil Rami fait des confidences étonnantes sur les coulisses de sa carrière professionnelle.

Dans Autopsie dont Le Figaro a révélé les bonnes feuilles ce 13 août, Adil Rami se montre. Et glisse le lecteur dans le cœur de ses journées, mais également ses nuits. En effet, le joueur de football évoque ainsi ses sorties nocturnes pendant lesquelles il est content à avoir « plus de succès que Brad Pitt et George Clooney réunis ».

Au delà, des « avions de chasse » dont il peut se régaler du regard lors de ces escapades « interdites », Adil Rami relate avoir souvent croisé, une fille Zahia, « un peu étrange, très maigre », qu’il dit ne pas être son style lui évoquer de la mélancolie. « À chaque virée parisienne ou presque, je retombe sur cette fille et son regard d’enfant perdu qui me fixe et qui me tourne autour. Elle s’approche, je m’éloigne. Elle entame la conversation, je me détourne et préfère parler ailleurs », note le joueur.

En effet, il rappelle également sur sa séparation avec Pamela Anderson. En fait, leur liaison n’aura duré que peu de mois. A l’issue, la star d’Alerte à Malibu lui critique d’avoir été agressif avec elle, mais ne poursuit pas en justice. En effet, le footballeur décide de faire profil. « Le broyage la machine est allumée Mais je ne montre rien, je ne me défends pas, je ne balance rien, je pourrais le jouer sale, assumer le carnage… », note-t-il.

Néanmoins, à propos de sa double vie entre Pamela Anderson et Sidonie Biémont, la mère de ses enfants, le sportif confirme avoir été « obligé de mentir la main sur le cœur » pour continuer à voir ses gosses. « Je ne vois les enfants qu’avec Sidonie et en cachette de Pamela. J’ai essayé avec la nounou mais ça ne fonctionne pas. Les petits pleurent. C’est une catastrophe. Je me sens nul, un père raté qui les a abandonnés et qui tente par tous les moyens de maintenir un lien. J’ai peur de fuir, d’être un lâche. Je ne veux pas reproduire ce qu’a fait mon père », déclaré-t-il
Par ailleurs, Adil Rami qui était sollicité par la radio RMC depuis des mois est maintenant le nouveau consultant de la chaîne. En effet, le joueur de Boavista au Portugal, champion du monde 2018, sera donc à l’antenne une fois par semaine à l’occasion de l’émission Top of the foot, qui est proposée entre 18h et 21h du lundi au jeudi.

En effet, le footballeur international devient donc, après Mathieu Valbuena, le second sportif encore en activité avec lequel la chaîne signe afin de compléter son lot de consultants de cette émission. Précisons qu’avant eux, Éric Du Meco, Jérôme Rothen, Jean-Michel Larque, Rolland Courbis et Emmanuel Petit constituait déjà cette team.