Alain Delon est ciblé par une allégation qui risque de faire craindre le pire à plus d’un.

En effet, ladite rumeur le confirme aphasique et paralysé. Pourtant il s’est déjà bien rétabli des maux successifs qui l’ont attaqué l’année dernière. (…).

Début 2019, il avait « ouvert son cœur » sur le sujet. En effet, cette année, le célèbre acteur a été agité côté santé. Il a mené une vraie lutte afin de survivre. Rien qu’en quelques semaines, il a été sévèrement atteint. Comme le rapportait « Voici », en juin dernier, Alain Delon a été victime d’un AVC. Il a été traité à l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine. Ensuite au mois de juillet, il a fait une hémorragie cérébrale qui lui a coûté une opération d’urgence.

Il faut dire qu’Anouchka Delon fut la première à livrer des nouvelles de son père. Le 9 août 2019, sur sa page Instagram, elle publiait un message apaisant. « Mon père a bien fait un accident vasculaire cérébral, mais suivi d’un sous-dural aigu. Il a eu beaucoup de chance, car tout s’est bien passé. Rien d’étonnant, c’est un battant. Il continue d’avoir la chance d’être bien entouré, et de se remettre de ses difficultés », avait noté la jeune femme.

Quelques jours après, le 11 août, Alain-Fabien Delon apaisait aussi sur l’état de santé de son père. Alors, il avait posté un cliché d’Alain Delon visiblement un peu épuisé, et étant toujours en rémission. En effet, le mannequin de 26 ans a d’abord remercié tous ceux qui se sont soucié de la santé de son père. « Merci pour vos nombreux messages qui me vont droit au cœur » a-t-il noté dans sa story Instagram. « Comme vous pouvez le voir, il va de mieux en mieux et il vous embrasse », a-t-il ajouté.

Par ailleurs, la relation père-fils donnent l’impression d’être véritablement améliorée. Début 2019, durant la sortie de son nouvel ouvrage De la race des seigneurs, Alain-Fabien Delon a déclaré « ne plus avoir le temps d’être dans la haine ». Dans une entrevue livrée à Elle, le jeune acteur et mannequin confirmait « ne plus être dans la revanche ». Désormais il voudrait que son père vive « bien longtemps » pour le voir « arriver très haut ».