Finalement, Alexandra Lamy est parvenue à obtenir gain de cause sur un sujet qui lui attire trop, celui des agressions. En effet, une ministre Marlène Schiappa vient de réagir positivement à son cri de cœur.

En effet, pendant la crise sanitaire, alors que la France était encore confinée, la confidence d’Un gars, une fille », a été choisie comme marraine d’une grande opération menée dans le Gard. Pour le coup, elle avait porté à « une pharmacie d’Anduze les premiers sacs distribués dans le département, sur lesquels sont inscrits les contacts d’urgence pour les victimes » d’agressions.

D’ailleurs, sa première réalisation sera réservée à ce thème.

Et sa mobilisation est partagée par la ministre Marlène Schiappa qui va même s’en prendre au harcèlement de rue.

« La France est le seul pays à verbaliser le harcèlement de rue », s’est-elle jubilée dans Le Parisien. « Quand la loi a été votée, tout le monde disait qu’on n’y arriverait pas. Eh bien, je peux vous dire que 1 723 amendes ont été dressées par les forces de l’ordre depuis début 2019 ».

« Les femmes doivent pouvoir circuler librement partout », a-t-elle déclaré.