Amel Bent a demandé de ses abonnés à pardonner sur Instagram ce dimanche 21 juin. Un message plein de sens alors que son mari, Patrick Antonelli, risque la prison pour corruption et fraude.

Ce dimanche 21 juin, Amel Bent a célébré son 35e anniversaire. Et la chanteuse est vraiment inquiète pour son amoureux, Patrick Antonelli, qui pourrait retourner en prison le 8 juillet. Amel Bent, a appelé les internautes à « pardonner » à son escroc qu’elle aime » et lui souhaiter une heureuse fête des pères.

 

 

« Vous n’êtes pas parfait, nul n’est pas parfait », a publié la chanteuse sur son compte Instagram, avant d’ajouter :

« Si Dieu pardonne, alors qui suis-je pour juger ? Parfois on fait de son mieux mais on le sait, le mieux est très souvent l’ennemi du bien ».

Cependant, troublé, Amel Bent vise à rester auprès du père de ses filles et à l’aider à traverser ce mauvais destin : « Ce que j’ai appris de la vie, c’est que l’amour d’une fille, d’une femme ou d’une mère peut changer un homme et le rendre meilleur », annonce-t-elle, tout en confirmant, « Je veux être cette fille, cette femme et cette maman ».

Il a commis ses actes par amour

Condamné à une peine de dix ans de prison pour cause de fraude et d’escroquerie d’une base informatique établie par le gouvernement, Patrick Antonelli, s’est permis d’aider des célébrités à avoir des permis de conduite (sans passer les épreuves), Il va devoir aussi payer une amende d’environ 1 million d’euros.

Par rapport à ses actes illicites, Le mari de la chanteuse a déclaré que son aventure avec l’escroquerie a commencé il y a 7 ans, lorsqu’il a rencontré Amel Bent.

« Je tombe amoureux d’elle, j’ai moins de moyens mais je veux être au niveau quand on sort avec les gens qu’elle fréquente », a confié Patrick Antonelli.