Aurélie Filippetti, ancienne ministre de la Culture et la communication, ouvre enfin son cœur lors de son interview avec RTL. Elle n’a pas hésité à commenter l’affaire d’Olivier Duhamel et a annoncé qu’elle était déjà au courant de son affaire avec son beau-fils, nommé Victor. Elle est même allée très loin en parlant de cette histoire au directeur de Science Po.

Camille Kouchner, la fille de Bernard Kouchner, en parle dans son nouvel ouvrage nommé « La Familia grande”, et annonce que son frère a subi une agression sexuelle par Olivier Duhamel lorsqu’il n’avait que 13 ans. 

« J’aurais peut-être dû faire plus encore, je ne sais pas, mais j’ai essayé en tout cas. », a lancé Aurélie Filippetti lors de son entretien avec RTL et a rappelé qu’elle ne connaissait pas Camille Kouchner et qu’elle ne l’avait jamais rencontré.

« Mais je me suis tout de suite sentie très proche, en empathie avec eux. Je pense que ce qu’on doit apprendre des dernières années, de tout ce qui s’est passé avec toutes ces révélations sur les crimes sexuels, c’est vraiment que ce qui tue, en plus, évidemment, du crime, c’est le silence. Quand on se retrouve avec la connaissance d’un secret comme ça on est soi-même sali. Moi, je ne savais pas comment réagir. » a-t-elle dévoilé.