Celui qui intervient habituellement dans Touche pas à mon poste, où il travaille comme chroniqueur, Bernard Montiel a eu droit à une petite salve de Laeticia Hallyday sur laquelle il a balancé à de nombreuses reprises.

En effet, le présentateur, soutien de longue date de Laura Smet, n’a pas l’air de l’aimer complètement.

Cette semaine, il l’avait qualifié de manipulatrice après son entretien avec Sept à Huit, où elle faisait la promotion du coffret « Johnny : Son rêve américain » qui sort à ce jour.

Cet album comportera surtout deux documentaires très attendus des fans du feu rockeur sur sa tournée aux Etats-Unis en 2014 et son dernier road-trip outre-Atlantique en septembre 2016.

Et elle a profité d’un entretien accordé au Parisien pour lui répliquer. Pour autant, son nom n’a pas été cité une seule fois.

« Je voyais des gens à la télé que je ne connaissais pas et qui racontaient notre vie », a annoncé celle qui est en couple depuis un an et demi avec Pascal B.

Elle regrette des trahisons, « les abandons. Il n’y a plus Johnny, il n’y a plus la lumière, alors ils sont partis ».

« Mais j’ai pardonné, et l’essentiel est de reparler de sa musique », a-t-elle précisé. J’ai vécu deux années vraiment difficiles, j’ai appris ce qu’était la souffrance. Mais c’était notre vie avec Johnny. Il a toujours suscité la curiosité, les affabulations, les jalousies, la haine ».

Par ailleurs, Laeticia Hallyday est ravie de la fin du conflit avec Laura Smet et David Hallyday.

« La page est tournée. Je préfère ne pas en parler. J’aurais préféré que les choses restent dans la famille, que l’on se parle, comme mon mari l’aurait voulu. Il a fallu affronter ce deuil sur la place publique », a-t-elle déclaré.