SI Brigitte Bardot semble bien profiter de son temps dans sa résidence dans le Var, toutefois, elle n’est décidément pas à l’abri des injustices.

C’est ce qui a été rapporté par la revue «Intimité» dédiant un article exclusif à la militante de la cause animale, revenant sur une injustice dont laquelle a été victime l’actrice à la suite de son exclusion du Salon du Cheval en 2009.

Un épisode qu’elle n’est pas prête d’oublier jusqu’à ce jour.

En effet, le Centre National des Expositions et Concours Agricoles, l’organisation à la tête du Salon du Cheval, aurait expliqué dans un de ses communiqués, que le Fondation Brigitte Bardot n’était plus en mesure d’exposer dans le salon.

Elle a tout simplement été exclue, sans raison valable, la privant ainsi d’un droit fondamental qu’est la liberté d’expression.

« Cette exclusion n’est ni plus ni moins qu’une réelle atteinte à notre liberté d’expression et à notre devoir d’information » explique alors la Fondation Brigitte Bardot.

Toutefois, une revue people aurait expliqué que la raison derrière cette exclusion n’est toute autre que sa campapgne d’informations à l’encontre de «l’hippophagie».

Toujours d’après cette même revue, l’actrice de renom envisagerait même de quitter la France après un tel comportement.

Une affaire à suivre !