Une séquence vidéo dévoilant une scène entre Brigitte Macron et son mari durant les élections présidentielle de 2017 a été republiée sur les réseaux sociaux.

En effet, Brigitte Macron fusillait son époux d’un regard jugé bizarre. Et c’est une page Instagram consacrée aux locataires actuels de l’Élysée qui a ramené à la vie ce souvenir. Au même moment, un bruit annonce une crise au sein du couple court, alors que le magazine Oops va un peu loin en prétendant une séparation entre l’ex professeure et le chef de l’Etat.

Mais en réalité il n’en serait pas le cas. Puisque Brigitte et Emmanuel Macron restent unis comme jamais. Et l’amour au sein de leur couple serait toujours au beau fixe. En effet, la première dame serait déjà en train de bosser en coulisse pour la candidature de son mari pour 2022. D’ailleurs, Le Parisien l’avait souligné dans son édition de ce 28 août que Brigitte Macron risque de retrouver sur son chemin Valérie Pécresse, qui dirige la première région de France.

En fait, l’ex ministre priorise « son rôle dans la gestion de la crise du Covid-19 », afin de gagner des points. En s’assurant une telle notoriété, il compte pouvoir se lancer dans la bataille de la présidentielle. Cependant, plusieurs lui trouvent un handicap. Celui d’avoir « une ligne politique trop proche de celle de Macron », selon ses pourfendeurs.

En attendant, c’est la reprise, et après des vacances studieuses passées au Fort de Brégançon, Brigitte et Emmanuel Macron ont regagné l’Élysée. Mais qu’à cela ne tienne. Les portes du fort, elles, ne restent ouvertes. À partir de ce lundi 31 août, elles sont ouvertes aux curieux désireux de connaitre les secrets de la résidence secondaire des chefs d’État français.

Par ailleurs, le journal régional Nice Matin précise que « six visites quotidiennes » auront lieu sur le site dont « trois le matin (9h, 9h15 et 9h30) et trois l’après-midi (13h45, 14h et 14h15) ». « Il s’agit de visites individuelles, sur inscription », a souligné Valérie Collet, directrice de l’Office du tourisme de Bormes-les-Mimosas. À en croire le quotidien, « il n’y a pas de billetterie sur place, les inscriptions se font soit sur le site de l’office, soit dans l’un des deux bureaux de l’office, au village ou à la Favière ».

« Tout au long de la visite, les amateurs d’histoire seront accompagnés d’un guide pour découvrir ce monument historique ‘‘un peu particulier’’ puisqu’il s’agit de ‘‘la résidence des présidents de la République ‘’ », a enseigné Voici. « Il ne faut rien toucher et être masqué bien sûr. Les photos sont autorisées sauf à l’intérieur du fort », a précisé Valérie Collet.