Les vacances de fin d’année auraient été catastrophique pour Brigitte Macron, qui n’auraient pas pu voir cette fois-ci ses mômes, et ses petits-enfants. En fait, Closer en dévoile plus cette semaine.

Pour cause de son test positif au Coronavirus la veille de Noël, la première dame, qui n’avait pourtant pas de symptômes, a passé « la semaine enfermée » au Fort Brégançon, « sous la surveillance » de son médecin.

Et après des tests qui se sont montrés négatifs les 30 et 31 décembre, la femme d’Emmanuel Macron a enfin pu recommencer le cours normal de ses activités le 4 janvier, a indiqué la publication.

En fait, elle est désormais guérie, et aurait eu finalement l’occasion de revoir ses babins et ses petits-enfants.

Cependant, le cabinet du président de la république a précisé à l’AFP que l’information de son test positif n’avait pas été communique publiquement puisque cela n’a pas eu d’influence sur son agenda public. Elle aurait « souffert de symptômes légers », a martelé la publication.

Il faut dire que, cet été de toute évidence, Brigitte Macron avait donné de son temps avec ses petits-enfants dans le Var, opportunité de leur prodiguer quelques consignes de sécurité. « Ok pour que vous alliez jouer sur la plage pendant que les grands passent la commande, mais ne vous éloignez pas », aurait-elle lâché d’après les propos relayés par le magazine Gala.

Par ailleurs, Emmanuel et Brigitte Macron auraient également leurs habitudes à la pizzeria « Les Sirènes » durant de leurs vacances à Fort Brégançon.