Si Brigitte Macron semble vivre sa vie de Première Dame malgré les vagues de critiques à son égard sur les réseaux sociaux, c’était loin d’être le cas de Carla Bruni, qui en serait sortie exténuée et avec plein de séquelles.

C’est ce qui a été rappelé par la revue « Télé poche » dans son dernier numéro en reprenant les propos de l’historienne Joëlle Chevé lors de son intervention sur le plateau de Morandini Live, le 17 septembre dernier.

Durant cette intervention, elle explique à quel point l’ancienne Première Dame aurait été affectée par ces critiques, bien qu’elles étaient moindres comparé à ce qu’endure Brigitte Macron en ce moment.

« C’est étonnant car elle est jeune et elle semble moderne. C’est fatiguant d’être première dame ? » se demande alors Joëlle Chevé avant de finir par insister sur le fait que l’heureuse maman de la petite Giulia aurait fini « essorée par cette fonction mais principalement parce qu’elle est attaquée de toutes parts ».

Par ailleurs, Carla Bruni aurait l’opportunité de s’exprimer lors d’une interview au compte de « Paris Match » pour revenir sur son expérience à l’Elysée et comment elle a pu gérer sa carrière de musicienne.

« Alors bien sûr, je n’ai pas pu faire de tournées. Mais ces quatre années m’ont donné de la matière à écrire pour les cent prochaines années, tellement c’était dingue. Et cet amour, cet homme m’ont tellement apporté que je n’arrive pas à voir en quoi ça m’a nui » confie-t-elle.

Pour Brigitte Macron, les critiques intéressaient surtout son âge. Au début, elle les acceptait, mais avec le temps, ça finit par peser.