Brigitte Macron ferait tout pour aider son mari dans la prochaine élection présidentielle.

Pourtant, ce dernier a choisi un autre plan, totalement différent du sien, et qui semble l’écarter du terrain.

Une source proche du président a annoncé que ce dernier avait choisi de se focaliser du le Régalien.

« Du régalien, du régalien, et encore du régalien. Beaucoup dans l’entourage de M. Macron se disent persuadés que la prochaine présidentielle se rejouera sur les questions régaliennes », a-t-il annoncé. Ces propos ont été repris par Ellen Salvi, journaliste de Médiapart.

Sylvie Fort, son ancien conseiller, a également rapporté les mêmes informations : « La France est anxieuse de l’insécurité, de son identité. Je crains une république en pleine défaisance », a-t-il estimé.

Plusieurs personnes voudraient qu’Emmanuel Macron soit le candidat de la droite populaire, tout comme Sarkozy.

Malheureusement, la première dame n’aura pas sa place dans ce nouveau dispositif.

Cette dernière n’a pas hésité à défendre la seule cause qu’elle peut défendre actuellement, celle de la violence contre les enfants. Et c’est le magazine « Elle » qui en parle
« Parfois c’est délicat. Il m’est arrivé de voir une mère gifler assez fort son fils dans la rue.

Mais en fait, c’était une maman dont le fils a failli être se faire écraser. « La mère avait eu peur », a-t-elle annoncé.