Vrai pilier de l’ombre du président de la république dans sa lutte contre le terrorisme islamiste, Brigitte Macron comme tous les macronistes auraient une sérieuse appréhension qui risque de la rendre malade. Et sa nature est déterminée par l’Opinion.

En effet, leur inquiétude est que le père de la collégienne qui est à la base de la « fatwa » sur les réseaux sociaux contre Samuel Paty, ne soit pas réprimandé. Cet homme, Brahim C, avait mené un complot contre le feu professeur d’histoire géo, a été assassiné par une terroriste tchétchène de 18 ans.
—————-

Par ailleurs, il lui était critiqué d’avoir montré des images caricaturales de Mahomet durant un cours sur la liberté d’expression.

Et depuis, le chef de l’Etat a promis des actes forts, des « actes » pour montrer aux Français que l’exécutif a pris la mesure du danger ».
—————-

« Que se passera-t-il alors quand il n’y aura plus rien à annoncer ?? « La réponse doit durer. On ne peut pas dire aux Français que nous sommes en guerre et la mener pendant deux semaines », a annoncé la députée LREM de l’aile droite.

« La réponse pénale dépendra des magistrats, qui, contrairement à nous, ne rendent pas de compte aux Français », a évoqué cette proche de l’époux de Brigitte Macron. J’en serais malade si le parent d’élève [à l’origine de la fatwa visant le professeur] n’était pas condamné avec mandat de dépôt. »