Le premier citoyen de la république Emmanuel Macron est souvent incompris, ce que sa femme Brigitte Macron, a fustigé. Une experte en détermine la raison.

En effet, c’est la journaliste de l’Opinion et autrice de « Président cambrioleur » (Fayard), Corinne Lhaïk. En fait, elle se livre dans les colonnes de L’Union, où elle fustige une répugnance de classe.

« Ceux qui ne l’aiment pas ont une véritable haine envers lui ! La détestation qu’inspirait Nicolas Sarkozy était idéologique. Contre Emmanuel Macron, c’est une haine de classe », a annoncé cette spécialiste, indiquant que le mari de Brigitte Macron représente d’une certaine façon auprès des Français celui à qui tout réussit, celui qui n’a jamais souffert. En plus de bien manipuler anglais, le chef de l’État est beau-gosse. Et ça énerve.
—————-
« Il y a une détestation de ce qu’il est, différente de la détestation de ce qu’il fait », a indiqué Corinne Lhaïk pour laquelle cela est certaine que, le chef de l’État aurait du mal à accepter cette haine, et essayerait même de la dédramatiser, « en estimant qu’elle s’adresse à sa fonction et pas à sa personne ».

« C’est difficile pour tout être humain, y compris pour Emmanuel Macron, de se savoir haï. D’autant que son épouse subit le même sort ».

Président cambrioleur (Fayard) 369 pages, 20,90 euros