Le motif pour lequel Camille Kouchner, la fille de Bernard Kouchner, a patienté une t’entraîne d’années avant de dénoncer sur son beau-père, le politologue Olivier Duhamel, qu’elle accuse d’abus sexuelle sur son frère jumeau qu’elle désigne par Victor pour les besoins de son ouvrage « La familia grande ».

En fait, l’universitaire se livre durant une entrevue livrée à l’Obs, dans le contexte de la parution de son ouvrage.

Cependant, elle n’a pas esquivé une question sur la raison de son silence pendant une trentaine d’années.

Par ailleurs, le choix de rompre le silence a été affecté il y a un an, après une discussion avec ses enfants, une façon de leur faire voir qu’il ne fallait pas rester emprisonné dans le silence.

« Je ne pouvais pas à la fois leur dire qu’on ne doit pas se laisser imposer ses secrets et, moi-même, rester dans le silence », a déclaré la fille Bernard Kouchner s’est imposé comme une nécessité.

« Ce livre est né de cette nécessité? témoigner de l’inceste pour montrer que ça dure des années et que c’est très, très difficile de se défaire du silence, déclare-t-elle. Je ne l’ai pas écrit au nom de mon frère, mais des sœurs, des nièces, de toutes les personnes touchées par l’inceste. L’omerta, dans une famille, pèse sur tout le monde ».