Pendant qu’une Bunte la suppose fâchée contre son épouse, le prince Albert de Monaco, ciblé par une plainte en reconnaissance de paternité, mais en réalité il n’y a rien. Tout à l’air de bien marcher pour le couple princier.

En effet, le magazine allemand Bunte a offert sa Une à Albert et Charlène de Monaco dans le but de faire était d’une plainte en reconnaissance de paternité introduite en Italie par une Brésilienne de 34 ans dont l’identité n’a pas été dévoilée.

En fait, dans son dossier de plainte introduite devant le tribunal de Milan, elle atteste que le prince Albert est le père biologique de sa fille de 15 ans.

Alors, un test de paternité a été exigé. Alors, cette requête aurait été rejetée par le prince Albert de Monaco.

D’ailleurs, un procès aurait lieu en février 2021, sauf si un accord à l’amiable est trouvé.

Par ailleurs, pendant que la traversée d’une crise conjugale est colportée, Charlène de Monaco met les choses au clair dans Point de Vue, où elle affiche plus que complice avec le père de ses magnifiques jumeaux, Gabriella et Jacques. Elle est question de son challenge Water Bike où elle est aidée par le prince Albert.

« S’il accompagne et encourage ce type de projet, c’est aussi parce que le courage, la ténacité et le sens du dépassement de soi font partie intégrante de sa personnalité », a-t-elle précisé.