L’une des figures de proues du groupe Canal + a livré une entrevue au Parisien et parle de ses trois personnalités phares, ils s’agissent de Cyril Hanouna, Eric Zemmour et Jean-Pierre Elkabbach.

En effet, ce dimanche 13 septembre 2020, Le Parisien a interrogé Gérald-Brice Viret, le directeur général de Canal + (surtout des chaînes C8, CStar, CNews). Alors, celui-ci a abordé pour nos confrères la rentrée, qui parait difficile pour la télévision. Parmi les icônes du groupe, on retrouve Cyril Hanouna. Pourtant, les trois émissions quotidiennes du présentateur de 45 ans réalisent des audiences vraiment faibles que d’habitude depuis le 31 août dernier.

En fait, il n’y a pas de quoi à s’angoisser pour autant le numéro 2 de Canal +. « On teste des nouvelles formules.

Cyril est un diesel et je suis confiant. ‘Touche pas à mon poste’ a retrouvé sa place entre 20 heures et 21 heures et atteindra vite le million », révèle-t-il. « Notre ambition est d’être fort sur les cibles jeunes. C’est quand il est en reconquête que Cyril Hanouna est le meilleur. Il est la clé de voûte de C8 », confirme Gérald-Brice Viret, content du travail que réalise le trublion de la chaîne depuis son arrivée en 2012 (sur D8 à l’origine). En effet, l’interlocuteur du Parisien a aussi abordé le sujet d’Éric Zemmour, qui est la personnalité phare de l’émissionFace à l’info, animée par Christine Kelly sur CNews, depuis le 14 octobre 2019. En effet, le polémiste a, à deux reprises, battu à plate couture Cyril Hanouna en termes des audiences du groupe. Toutefois, cette concurrence interne ne dérange pas le directeur de Canal +. « Ce sont des talents du groupe », estime-t-il avec ardeur.

Jean-Pierre Elkabbach sera bientôt de retour sur CNews
« On est la première chaîne d’info de 18 heures à 21 heures. Le public gagné pendant le confinement est resté. Si on continue, CNews atteindra l’équilibre financier en 2022 », ajoute Gérald-Brice Viret, avant de livrer quelques informations sur le retour à l’antenne de Jean-Pierre Elkabbach, qui a laissé sa place à Laurence Ferrari pour l’interview politique matinale de la chaîne de télévision. « Il reviendra le 20 septembre, avec un nouveau rendez-vous politique, ‘Repères’, on en est fiers », confié-t-il, sans dévoiler plus sur ce programme inédit.