En ce moment, un événement figure dans les premières pages de plusieurs journaux. En effet, c’est maintenant même que se tient le procès suite aux attentats de Charlie Hebdo qui se sont passés il y a de cela quelques années.

Toute cette histoire remonte à des caricatures dont le journal est fait une spécialité. L’ennui, c’est que terroristes de l’Etat Islamique ne vont pas vraiment appréciés de voir les caricatures du prophète.

Le 7 janvier 2015 vers l’avant midi, deux hommes armés pénètrent dans la rédaction du journal. Ils vont donc commencer à tirés sur toutes les personnes présentes sur les lieux.

Au final, ils vont tuer 11 personnes dont un agent de police qui tentera de les arrêtés lorsqu’ils fuyaient. Deux jours après, les forces de l’ordre vont les retrouvés et tués dans l’opération pour les arrêter et les empêcher de faire encore du mal.

Quoi qu’il en soit cet attaque a eut de grandes répercussion sur l’opinion publique qui y a vu là une attaque directe des terroristes visant la liberté de la presse et surtout la liberté d’expression.

Cyril Hanouna aurait été approché
Dans le cadre du procès qui se tient maintenant, Cyril Hanouna a révélé lors d’une des dernières émissions de Touche pas à mon poste en dévoilant avoir été contacté par le journal.

En réalité, son avocat l’a appelé peu de temps après la tragédie pour lui dire qu’on désirait le solliciter pour savoir s’il serait intéressé pour investir dans Charlie Hebdo qui était donc en faillite.

Enfin, Cyril Hanouna refusera. il explique son choix par le fait que le genre de journal ne lui correspond pas.

Car, il a lui-même était visé par ce caricature en une de ce même journal il y a de cela quelques années.

Cependant, bien que ce ne soit pas son genre, il a quand même tenu à rappeler qu’il était important que ce genre de journal existe pour continuer à encourager la liberté d’expression dans notre pays.