Maintenant qu’il a mis fin au conflit d’héritage qui avait brisé sa famille, David Hallyday a un nouvel objectif, une croisade qu’il se fera un point d’honneur à mener. Mais il est hors de question d’enterrer la hache de la guerre avec sa belle-mère dont il continue d’ignorer les appels du pied.

Alors, elle est spécifiée par le magazine « Closer » dans sa parution datée du 7 août, où ladite source évoque que l’heureux papa de trois enfants a abdiqué officiellement à sa part d’héritage de son défunt père. En claire, il ne « reçoit rien » et ne « veut pas ».

En fait, David Hallyday qui sera en face de ses fans en novembre pour une série de shows est heureux d’avoir travaillé en arrière-plan afin de protéger les intérêts de ses petites sœurs, Laura Smet, Jade et Joy dont la richesse aurait pu être arrachée par la veuve du Taulier. En effet, elle a été choisie comme unique héritière par le testament américain de Johnny.

Par ailleurs, le magazine « Closer » indique que désormais, David Hallyday souhaite passer à autre chose et se « consacrer à la protection animale et celle de l’environnement ».

D’ailleurs, l’artiste dont le nouvel disque sera probablement lancé en décembre a répondu en juillet dernier à l’appel de PETA afin de dénoncer l’exploitation des animaux de cirque.