Si David Hallyday est présomptueux pour l’avenir, particulièrement après la délicate période de confinement, on ne peut pas en dire la même chose pour le cas de Charles Berling, qui s’est livré dans Gala, où il a présenté un nouveau festival.

En effet, c’est la première édition du festival de Porquerolles, « consacré au cinéma et à l’environnement ».

En fait, Charles Berling y travaillera comme juré aux côtés de Juliette Binoche.

Cependant, il est bilieux sur l’avenir, contrairement à David Hallyday, qui avait écrit pendant le confinement le titre « Imagine un monde », où il a exposé sa vision du monde d’après.

Alors, le chanteur de 54 ans espérait qu’il soit reconstruit sur de « nouvelles bases et de nouvelles valeurs ».
Par ailleurs, Charles Berling est quant à lui très ombrageux depuis le covid-19.

« A Saint-Tropez, quand je vois ces gros bateaux continuer à brûler du fuel juste pour foncer d’une crique à l’autre sans même regardez le paysage, je trouve ça déprimant », a-t-il précisé.

Par ailleurs, une chose l’apaise cependant, c’est de voir les jeunes « prendre conscience des choses ».

Rappelons que Porquerolles Film Festival, est en compétition du 20 au 27 août.