Depuis la mort de Johnny Hallyday, en décembre 2017, les rebondissements ont été multiples. Il y a eu une lutte déchaînée au sein du groupe, en particulier entre Laeticia et les deux enfants du chanteur, David Hallyday et Laura Smet. Mais, au cours des derniers mois, les tensions semblent s’être apaisées. La veuve de Johnny a partagé un message d’apaisement sur sa page Instagram, l’automne dernier. David Hallyday de sa part, a décidé en de céder sa part de l’héritage à sa sœur, Laura Smet.

« La rage, je ne l’ai plus. Enfin, toujours un petit peu quand même. Il y a des choses qui ne guérissent jamais. Ce qui est fait est fait et personne ne pourra mettre un pansement là-dessus », a déclaré David Hallyday.

Elle a accepté de se faire exprimer dans un communiqué de presse de Laeticia Hallyday, marquant ainsi la fin de la bataille au sein de la famille Hallyday: « Consciente que la situation née de la remise en cause de ces décisions ne pouvait durer plus longtemps, Laeticia a émis le souhait de parvenir à une entente avec les aînés de son mari. Il en va de la paix réclamée par le deuil, comme de la sérénité qui doit habiter chaque famille ».

Selon les détails apportés par le magazine Closer : « L’accord contiendrait plusieurs décisions hautement symboliques, qui devraient satisfaire toutes les parties. Le grand frère aurait obtenu les droits d’interprète de la chanson Sang pour sang, extrait de l’album du même nom, qu’il a lui-même composé pour son père, sorti en 1999 (…) Laura Smet a également obtenu les droits d’interprète d’une chanson qui l’unit à son papa : Laura, sortie en 1987 »,
Cependant, David Hallyday et son amie, Marion Cotillard, des grands défenseurs de l’environnement, ont été très attristés par les propos d’un journaliste écologiste qu’ils respectaient. C’est Michael Schellenbeger qui a dit que certains de ses mots étaient faux …

Son livre qui décrit précisément les trente ans de militantisme, critique des propos apocalyptiques sur le climat « scientifiquement erronées et politiquement contre-productrice », a confirmé le magazine people « Valeurs Actuelles ».

« J’ai crié au loup au sujet du changement climatique », a indiqué Michael Schellenbeger, qui a poursuivi en disant : « Au nom des écologistes du monde entier, je voudrais m’excuser pour la peur que nous avons créée ».

View this post on Instagram

Deux Hommes, Père et Fils, Unis. #johnnyhallyday #davidhallyday

A post shared by Boris Gasiorowski (@boris_gasiorowski_france) on