Dernièrement, Élisa Pilarski, âgée de 29 ans, est décédée de façon dramatique. En effet, sa mort a soulevé une vive polémique et a heurté toute la France. En effet, la jeune femme, qui attendait son premier enfant, a été retrouvée dévorée par un animal dans une forêt. D’après les premiers éléments de l’enquête diligentée, Élisa Pilarski a tiré sa révérence à cause de plusieurs morsures de chien.

En effet, son clan et ses amis ont été abattus d’apprendre la manière dont elle était décédée. Un choc qui a défrayé la chronique durant des longues semaines. à ladite époque, son fiancé s’est évanoui quand les forces de l’ordre sont venus lui révéler la mort de sa compagne, ainsi que les circonstances de sa disparition.

Après avoir digéré le choc, sa dulcinée a accepté de donner une conférence de presse et a rejeté l’implication de son chien Curtis, qui était sur les lieux du drame, au côté d’Élisa. Cependant, durant plusieurs semaines, sa version a fait l’objet du doute par les enquêteurs, qui trouvaient se chien particulièrement agressif.

Cependant, quelques mois après cet horrible drame, l’enquête n’avait pas vraiment avancée. En effet, le mercredi 12 février 2020, le juge d’instruction a organisé un « transport sur place afin de faire la lumière sur la façon dont la jeune femme aurait pu perdre la vie à cause des morsures de chiens », à en croire le journal Libération. De nouvelles confidences sur son chien, Curtis, ont été révélées au grand jour.

Alors, bien que son fiancé, Christophe a confirmé que leur chien était très gentil, l’enquête de voisinage menée par les enquêteurs donnent une toute autre version. En effet, une semaine après ce drame, Curtis a mordu l’une des bénévoles de la fourrière où il est désormais enfermé.

Par ailleurs, un bénévole avait déclaré à cette époque : « J’ai cru qu’il allait me tuer, le vétérinaire a dû lui taper dessus avec une chaise pour le maîtriser. ». Quant à la mère d’Élisa, elle a précisé que quelques minutes avant sa mort, sa fille l’avait contactée afin de lui dire qu’elle entendait de nombreux hurlement qui l’inquiétaient beaucoup.