L’année 2020 n’a pas bien commencé pour le chanteur de 81 ans. En effet, Enrico Macias a accumulé les mauvaises nouvelles et les situations dramatiques qui se sont multipliées. En effet, la série noire semble bel et bien le poursuivre lui. La star a décidé de se confier sur cette année riche en émotions, qu’il n’est pas près d’oublier …

En effet, le magazine people France Dimanche a réservé dans sa dernière parution, un dossier sur Enrico Macias et donne enfin des nouvelles apaisantes à son sujet. Après avoir traversé le covid-19 du haut de ses 81 ans, le chanteur s’en est sorti miraculeusement.

Quelques semaines plus tard, il va prendre une décision de prendre un bol d’air frais à l’extérieur, et a fait une horrible chute qui lui a coûté une opération chirurgicale.

En fait, la Covid-19 a fait des dégâts sur son passage et malheureusement, comme beaucoup de personnes, Enrico Macias a été infecté. «

J’ai attrapé ce fameux covid-19 et j’ai eu des symptômes qui ne correspondaient pas du tout à ce qu’on disait. Je n’ai pas eu de fièvre, je ne toussais pas, mais j’ai eu des douleurs abdominales horribles », a livré la célébrité.

Avant de poursuivre : « Heureusement, je n’ai pas été hospitalisé et j’ai été sauvé par les médecins. J’ai une pensée à tous ces gens qui sont partis et n’ont pas eu ma chance d’être sauvés par la maladie » …

En effet, après avoir vécu l’épreuve de la maladie, il a été aux prises avec une chute à l’extérieur. Par malheur, son col du fémur a été fracturé. Alors, le chanteur a subi une opération en toute urgence afin d’éviter des dommages irréversibles. Il faut noter que l’articulation de sa hanche a été substituée par une prothèse afin qu’il puisse remarcher un jour.

Dernièrement, il a donné des nouvelles à nos confrères du Parisien. « Je suis en pleine rééducation après ma chute et je commence à remarcher un peu. Si j’avais pu et s’il n’y avait pas eu tout ce contexte de contraintes sanitaires, je crois que je serai allé à Lisbonne », a livré le chanteur, qui est un grand fan de football.