Mais qu’est-ce qu’il ne va pas chez Éric Dupond Moretti puisqu’il a décidé récemment de ne pas effacer la préface qu’il avait rédigé pour le dernier ouvrage du président de la fédération française des chasseurs.

En effet Eric Dupond Moretti a rédigé en préface de ce livre que « Ce livre, les Ayatollahs de l’écologie s’en serviront pour allumer le barbecue en cuisant leur steak de soja ».

Une sortie médiatique qualifié d’incompatible avec sa nouvelle fonction gouvernementale de la part de nombreuses personnes. Mais hasard du temps, Éric Dupond Moretti était convié à un rassemblement des Verts dernièrement.

Alors, ce 22 août, il a donc répondu présent à ce rendez-vous. En effet, le discours d’entrée de Yannick Jadot n’a clairement pas loupé le Garde des sceaux lui disant qu’il allait trouver ici qu’il y a des ayatollahs gentils.

Il part en vrille !

Alors, Eric Dupond Moretti a essayé de calmer tout le monde en précisant que s’il était ici, c’est qu’il croyait que les Verts n’étaient pas des ayatollahs en soulignant de encore que par ce terme il vise des extrémistes.

Puis, il a souligné que ces extrémistes, les chasseurs n’y étaient pas écartés non plus et qu’il était personnellement contre la chasse à la glu. Par malheur, cela n’a pas l’air d’avoir persuadé ses auditeurs.

En effet, le maire de Grenoble est ressorti irriter de cet échange avec Eric Dupond Moretti. La raison à cela est que d’après lui, le Garde des sceaux, toutes les demandes des verts le gène.

Parmi ces revendications, on retrouve le mouvement Me Too, les inquiétudes générationnelles sur le climat ou encore la demande de justice dans les quartiers populaires de notre pays d’après le maire de Grenoble. Il a finalement conclu en disant que Eric Dupond Moretti avait déraisonné.