Valérie Trierweiler n’a pas hésité à critiquer François Hollande lors de son invitation à « Grosses têtes » sur RTL. Elle n’a pas du tout apprécié la façon avec laquelle il a humilié Carla Bruni au moment de la passation des pouvoirs.

« Moi, j’avais fait un thé très agréable avec Carla et on s’est très bien entendu », a-t-elle annoncé à ce sujet.

Laurent Ruquier lui a dit qu’il n’avait pas insisté sur François Hollande pour accompagner Nicolas Sarkozy.

« Sauf que vous n’avez pas dit à François : ‘Raccompagne Nicolas jusqu’à la voiture », a-t-il lancé.

« Mais vous voyez bien qu’il fait ce qu’il veut ce garçon. Il n’écoute personne », a-t-elle répliqué.

« Merci, vous êtes bien élevé. Vous n’êtes pas comme votre prédécesseur, qui avait maltraité ma femme lors de notre départ de l’Elysée», a lâché l’ex-président de la république, irrité par comportement d’Emmanuel Macron.

« Il prend son petit air souverain, mais j’le connais moi, l’pingouin, n’a pas de manière de châtelain… Hé le pingouin ! Si un jour tu recroises mon chemin, je t’apprendrai, le pingouin, je t’apprendrai à me faire le baise-main », a-t-elle chanté.