Nonobstant le bonheur qu’ils semblent montrer, les allégations d’une rupture ne manquent pas.

En effet, le magazine Die Aktuelle parle d’un divorce probable entre le prince Harry et l’ex actrice Meghan Markle.

Alors, la publication évoque un futur incertain pour le couple qui serait aux prises avec une crise inédite. Et la raison de cette séparation serait leur installation en Californie. « Si la duchesse est à l’aise à Los Angeles, son fief, on ne peut pas en dire autant de l’héritier Windsor, qui ne serait pas si bien », précise le site LeGossip.

D’ailleurs, le magazine allemand n’est pas le seul à raconter cette version des faits car le Woman’s Day en a parlé déjà avant lui. Mais, depuis, le couple reste soudé alors qu’on révèle, une énième fois aussi, une seconde grossesse de la duchesse de Sussex, près d’un an et demi après l’avènement au monde de leur premier enfant Archie.

En fait, une grossesse que s’efforcerait le couple de garder secrète le plus longtemps possible. « Meghan et Harry n’ont rien annoncé à leurs amis pour l’instant mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de bébé en vue car ils sont très cachottiers », a livré une source. « Aucun de ses amis ne seraient choqués ou vexés si elle révélait tout une fois que le bébé sera né. Elle a toutes les raisons de vouloir conserver autant que possible son intimité après ce qu’elle a traversé », poursuivait-elle.

Par ailleurs, Meghan Markle avait précisé avoir mal vécu sa première grossesse. Ses intérêts, d’après elle, n’avaient pas été considéré par les membres du clan royal et la duchesse avait eu beaucoup de mal à obéir au protocole, surtout à propos des déclarations officielles à la naissance de l’enfant et la présentation de ce dernier a la presse.

À Los Angeles, où elle est à ce jour installée avec son époux et leur fils, Meghan Markle vivrait bien sa seconde grossesse, en toute discrétion et loin du protocole royal. D’autant plus que selon le magazine allemand Echos-Der-Frau, la duchesse de Sussex aurait une grossesse gémellaire. Une nouvelle qui ne manquerait pas de contenter les membres de la famille royale, surtout le prince Charles qui risque de remplacer sa mère bien plus tôt que prévu.

En attendant, le problème des Sussex à Los Angeles serait en lien avec leurs voisins. « Ce n’est pas Los Angeles. ! Le mot d’ordre est de faire profil bas. Pas de bijoux flashy, des sacs Gucci, nous sommes dans une élégance à la cool, dans une ambiance où personne ne se regarde », a précisé l’un de leurs voisins, éditorialiste du Montecito Journal, qui déplorait les changements observés depuis que le couple a posé ses valises dans ce quartier.