Éric Dupont-Moretti n’a pas eu besoin d’attendre la réaction de sa dulcinée afin de répliquer à l’humoriste qui l’a critiqué violemment.

En effet, Muriel Robin n’a pas aimé la nomination du célèbre avocat au poste de Garde des sceaux. Elle l’a trouvé plutôt comme « humiliante pour les femmes ». L’humoriste a surtout précisé être surprise par la méconnaissance du nouveau ministre de la Justice, des chiffres relatifs aux violences conjugales que subissent les femmes ».

« Je suis très surpris qu’elle ait pu dire ça parce que quand elle me rencontrait dans d’autres lieux, elle était sympathique avec moi », avait répliqué le ministre. « J’ai demandé que les femmes soient mieux accueillies par la police quand elles viennent porter plainte pour violences conjugales, j’ai même dit que les salauds devaient être condamnés », a récemment révélé Éric Dupont-Moretti. En effet, il devrait dans les jours à venir révéler des mesures contre les féminicides.

En fait, Éric Dupont-Moretti va retrouver Isabelle Boulay, la femme avec qu’il est en couple, au mois de décembre. En effet, la chanteuse, qui demeure au Canada avec son fils, sera de retour en France pour son concert à l’Olympia. Cependant, une publication a évoqué la possibilité que le ministre de la Justice pleure s’il venait à participer à ce show.

D’ailleurs, il avait lui-même déclaré « pleurer quand elle reprend Si tu me payes un verre, le succès de Serge Reggiani », a relaté le magazine Paris Match.

Par ailleurs, Isabelle Boulay vient d’effectuer un petit séjour sur la Côte d’Azur avec son fiancé pour les vacances estivales, après de longs mois d’éloignement l’un de l’autre pour cause de la Covid-19 qui a contraint au confinement dans plusieurs pays. Pour preuve, la chanteuse a été obligée, une fois de retour au Canada, se mettre en quarantaine. « À Montréal, elle devra vivre deux semaines cloîtrées chez elle, sans pouvoir sortir, même pour faire ses courses. Quarantaine oblige. Le Canada ne blague pas avec la Covid-19 », a relaté Paris Match.