Jean-Luc Reichmann a fait parler de lui dernièrement avec son gros salaire. En effet, l’animateur de TF1 est compté parmi des animateurs le mieux rémunéré du petit écran. Pour preuve, il est aussi un producteur, qui a réussi à parapher des contrats très onéreux. De quoi à assurer l’avenir de ses enfants.

Selon les dernières nouvelles à son sujet, l’animateur vedette de TF1 toucherait la modique somme de 125 000 euros par mois. Car Jean-Luc Reichmann aurait eu une nouvelle augmentation pendant la tractation de son contrat il y a quelques mois. Face aux audiences historiques de son émission « les 12 coups de midi », la direction de TF1 a décidé de le reconduire pour une nouvelle saison.

« Je pense que tout le monde va le vouloir et que TF1 va tout faire pour le garder. Mais c’est sa dernière année », avait déclaré à l’époque Cyril Hanouna, à via son émission « Touche pas à mon poste » sur C8.

Avant de poursuivre : « J’ai les coûts des spots publicitaires pendant l’émission, c’est entre 30 000 et 40 000 euros le spot de trente secondes. Ça veut dire que, si vous faites un calcul rapide, ils font à peu près 300 000 à 400 000 euros de bénéfices sur une émission. Et si vous multipliez par trois, puisqu’il y a une coupure pub avant, une pendant et une après, ça fait plus d’un million d’euros ».

Par ailleurs, selon le magazine people Paris Patch, le coût de l’élaboration de l’émission « les 12 coups de midi », est assez important. « Un volet (…) demande 55 000 euros », a révélé la publication.

Par rapport à d’autres émissions rivales, comme « Tout le monde veut prendre sa place », animée par Nagui sur France 2, il faut comptabiliser 40 000 euros. Néanmoins, Jean6Luc Reichmann bosse à un rythme peu accéléré que ses confrères. Pendant que Nagui tourne jusqu’à 14 numéros par jours, l’animateur de TF1 n’en réalise que 5.

« Et je suis un des rares à n’en tourner que 5 par jour, je travaille à l’ancienne », a annoncé l’animateur de TF1.

Avant de poursuivre : « Les plateformes vidéo et la TNT nous ont obligés à fidéliser le public avec un côté feuilletonnant. Il faut créer un rituel, avec une suite » .