L’animateur star des « 12 Coups de midi », Jean Luc Reichmann qui réalise des records d’audiences historiques serait dans une fortement en colère. En effet, il vient de découvrir que son nom était utilisé par réseau d’arnaqueurs évoluant sur la toile. En fait, c’est son pote Hervé Pouchol, qui a repéré un escroc du web faisant parti dudit réseau mafieux et lui en a parlé …

En effet, celui-ci a « fait la rencontre » de l’un de ces voleurs sur Twitter. Cependant, son ami a révélé que « Samedi, j’ai eu un certain Jean-Luc Reichmann qui s’est abonné à mon compte Twitter, le problème, c’est que je l’ai déjà, le vrai, sur mon compte Twitter… Bien entendu je flaire l’arnaque, et ce monsieur se présente en me disant ‘je suis ravi de faire votre connaissance’, alors que ça fait 20 ans qu’on se connaît… ».

Et d’ajouter : « Au bout d’un moment, il me dit, est-ce que vous voulez participer à mon émission sur TF1 ? Il me dit alors qu’il va falloir payer 100 euros ». Car la participation à l’émission « les 12 coups de midi » n’est forcément pas payante.

Il faut dire qu’il n’est pas la seule célébrité dont l’image est utilisée en vue d’arnaquer les personnes. En effet, Il y a quelques jours passés, c’est l’image du chanteur David Hallyday qui a piégé une femme qui a perdu plus de 65 000 euros dans cette affaire. Et puis, une vieille dame résidant en Suisse était tombée entre les mains du faux David Hallyday sur Internet. « Celui qu’elle pensait être son futur mari lui aurait réclamé de l’argent pour débloquer l’héritage de Johnny », rapportait un journal suisse ‘Le Nouvelliste’.

« Après Jean-Luc Reichmann, Jenifer ou encore l’animatrice Faustine Bollaert, c’est au tour de l’acteur de Camping Paradis d’être victime des magouilles d’escrocs sans foi ni loi », a révélé le magazine people ‘Confidence Magazine’.

« Des images de moi qui circule à propos de placements bitcoins pour devenir millionnaire. Eh bien, sachez que c’est un gros fake, c’est une grosse connerie », écrivait-il sur les réseaux sociaux, en demandant à ses fans de rester extrêmement vigilants.