C’était une opération commando afin de rapatrier Jean-Marie Bigard ce week-end à Paris après avoir été attaqué durant une manifestation des Gilets Jaunes. En effet, il a été enfermé 16 minutes dans un bar.

En effet, celui ne qui ne serait pas opaque à l’idée d’être candidat à la présidence de la république « bat en retrait vers une pizzeria, d’où il sera finalement exfiltré », affirme Quotidien, l’émission de Yann Barthès qui diffuse les images extraordinaires.

En fait, il a été traité de judas et de « p*te » à Macron.

Cependant, son soutien à Nicolas Sarkozy lui a été rappelé, un soutien que l’humoriste avait pourtant déploré des années plus tard.

« Les GJ veulent discuter. Et quand arrive une personne il l’agresse.

Le débat est impossible avec eux », a posté un cybernaute.

Cet avis serait encouragé par Jean-Marie Bigard, qui parait horrifié.

Par ailleurs, il ne serait pas prêt de reprendre cette expérience !