Le palais royal est une fois de plus complice dans un scandale qui va susciter de nombreux commentaire. En effet, juste avoir digéré le scandale concernant le prince Harry et son épouse Meghan Markle, dévoilant au monde entier, leur souhait de vivre indépendamment dans un autre continuant.

Présentement, c’est une toute autre polémique qui frappe durement la monarchie britannique. En effet, ce n’est pas seulement le prince Harry qui en est à l’origine, mais aussi son frère le prince William. En apprenant la nouvelle, le palais royal serait ébranlé.

Le magazine people Ici Paris a publié un dossier sur les princes Harry et William et livre des nouvelles préoccupantes. Les deux frères se seraient associés et sont dorénavant poursuivis pour avoir récupéré un une grosse somme d’argent. En effet, la réputation de la monarchie britannique serait fortement gâchée face à cet affreux éclat.

« Les deux frères ne sont pas si fâchés quand il s’agit d’association de malfaiteurs », rapportait l’hebdomadaire, qui signale dans les pages intérieures de son article, des « conflits d’intérêts et détournements de fonds » de la part du prince William et de son frère cadet.

En effet, les accusations sont portées à l’égard de deux fils du prince Charles qui font l’objet d’un détournement de plus de 400 000 euros d’argent public pour les besoins de leur propre fondation. Cette fondation nommée « Royal Foundation » a pour but de « défendre les causes qui leur tiennent à cœur ».

Ce qui a éveillé les soupçons des enquêteurs, c’est la présence de versements mystérieux entre cette fondation et celle créée par le Prince Harry et sa chère épouse Meghan Markle, la « Sussex Royal Foundation », quelques semaines avant leur départ définitif du palais royal.

Bien qu’ils soient très actifs sur les réseaux sociaux, aucun des principaux intéressés n’a réagi à ce scandale, qui prenne beaucoup plus d’influence au Royaume Unis. De nombreux opposants à la monarchie, exige la suppression de ce système, qui serait d’après eux « beaucoup trop coûteux et inutile au pays ».