Bien qu’elle ait déjà gagné sa part d’héritage, Laura Smet a continué quand même sa batille afin d’obtenir encore quelques objets revenant à Johnny Hallyday. Et cela, ne serait pas pour rien.

En réalité, ces objets seraient destinés à son frère David Hallyday qui s’oppose farouchement à l’idée de faire du quémandage auprès de sa belle-mère. Doté d’une immense fortune, une demande d’objet aurait été mal vue, bien que cela soit son droit.

En effet, c’est ce que rapporte en filigrane le propos du magazine « Paris Match », lequel journal qui a réservé tout un dossier sur cette guerre autour de la succession de Johnny, et surtout à la conclusion de l’entente.

Il faut souligner que cette actrice de 36 ans échapperait aussi au paiement des dettes fiscales du Taulier estimée à 34 millions d’euros.

Par ailleurs, dans le cadre de cet accord, elle aurait aussi obtenu les droits pour la chanson « Laura », que son défunt père n’avait pourtant pas écrit.

Et au passage, Laeticia Hallyday qui devrait voyager dans les prochains jours à Saint-Barth avec son amant Pascal B, aurait accepté à lui céder « une guitare, une paire de santiags, quelques meubles du bureau de Johnny.

Signalons qu’une allégation prétend qu’une partie de ces biens seraient légués ensuite à David Hallyday.

Malgré tout ça, ce bruit n’a pas été commenté par les concernés.