L’illustre chanteuse, belge, Lara Fabian a été aux prises avec une période si difficile. En effet, la coach de l’émission The Voice a été obligée d’annuler ses concerts à cause de l’apparition d’une grave maladie, qui a bouleversé tous ses projets. Dernièrement, la diva a décidé de se confier sur ce mal qui lui a gâché la vie.

En effet, celle qui livrait des concerts dans les pays d’Europe de l’Est, en novembre dernier, a été amené à tout annuler à la dernière minute. D’ailleurs, la jolie blonde avait publié, à ladite époque, un message très touchant.
« Cher tous, c’est avec une immense tristesse que je dois annuler mes concerts cette semaine. Je suis actuellement totalement incapable de monter sus scène. Le docteur m’a arrêtée. Je regrette très fort ce qui se passe et je réalise que ça va peiner beaucoup d’entre vous. Je m’excuse profondément. Je le promets je vais me rattraper », avait-elle déclaré sur la toile, où elle est très présente.

Quelques semaines après cet incident, elle avait accordé un entretien à nos confrères de Télé Loisirs et avait déclaré : « Je vais mieux, j’ai subi un vertige de Ménière. Je ne pouvais pas me tenir debout. Je perdais l’équilibre sans cesse. La chanteuse a également révélé qu’il lui arrivait de travailler pendant 16 heures du temps dans la journée. Son corps ne supporte plus.

Par ailleurs, la chanteuse s’est aussi confiée sur le drame qu’elle a subi en 2013. En effet, elle a failli mourir à cause d’un tragique AVC. En effet, la médiatisation, les réseaux sociaux qui s’attaquaient sur elle, ont failli la tuer. Elle avait du mal à gérer la pression médiatique.

« C’est allé jusqu’à 47-48 kilos. Je me suis cachée, je n’étais qu’une face avec deux yeux. À un moment, j’ai fait une crise cardiaque. Je suis tombée parterre. Mon cœur ne tenait plus le choc. » a déclaré Lara Fabian.

Avant de poursuivre : « J’ai accepté à la fois, les défauts et les fragilités. Certes, je ne suis pas mannequin, je n’ai pas des jambes d’1m80. Mais, en vieillissant, j’ai l’impression d’avoir récolté le meilleur de ce que je pouvais devenir. Je m’accepte telle que je suis, avec mes imperfections ».