Mère d’un petit Léo issu de sa liaison avec Raphaël, l’homme avec qu’elle en couple depuis sept ans, Laura Smet a été photographiée entrain de pleurer dans les artères de Paris. On parle d’une dépression post-natale.

En effet, le magazine « Public » offre sa Une à la fille du Taulier, attrapée en promenade dans les artères de Paris, en jogging, au téléphone, et promenant son chien. Elle avait l’air d’être en pleine angoisse.

Alors, si le magazine people le confirme sous tension à cause de Laeticia Hallyday, qui l’aurait éloigné de l’hommage de Johnny, une autre publication est faite par Atlantico. Une dépression post-natale.

« Ce moment de la vie d’une femme, les premiers mois de la maternité, est purement horrible : les hormones jouent avec vos nerfs, comme le manque de sommeil, la perte de liberté, la découverte des soins constants à apporter à un nourrisson et bien souvent, l’indifférence totale du conjoint à ces bouleversements », est-il précisé.


Par ailleurs, Laura Smet serait en lutte contre une mélancolie aigüe, « fatigue prolongée et angoisses ». En fait, la dépression post-natale se distinguerait » du baby blues avec lequel elle est souvent confondue »;

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Laura Smet (@laura_smet_)