Depuis les graves confidences de son père à l’ouverture de son procès à Londres, Lily-Rose Depp serait « réduite au silence ». De ce fait, sa mère et son beau-père seraient inquiets pour elle.

En fait, le beau-père de Lily Rose-Depp, Samuel Benchetrit, et sa mère Vanessa Paradis, seraient profondément angoissés pour cette actrice de 21 ans, dont son père Johnny Depp a dévoilé au moment de l’ouverture à Londres de son procès en diffamation contre The Sun, l’avoir habitué à la drogue dès l’âge de 13 ans. Des révélations qui pourraient ternir son image.

« Ma fille avait 13 ans, et comme on le sait tous à 11, 12, 13 ans, quand on va à une fête du collège, on est approché par des gens qui veulent vous faire boire, parce qu’ils boivent à 12 ou 13 ans, consomment de la cocaïne à 12 ou 13 ans, et fument de la marijuana à 12 ou 13 ans, prennent de l’ecstasy et beaucoup de drogues », a signalé l’acteur.

Cependant, Johnny Depp a dévoilé avoir dit un jour à fille : « Ecoute chérie, si tu es à une fête et que quelqu’un te passe un joint, tu prends le joint, et tu le donnes à la personne d’à côté. S’il-te-plait ne prends pas de drogue avec des gens que tu ne connais pas ». Puis lui questionnant de s’adresser à lui le jour où elle aurait besoin d’essayer, l’acteur a affirmé avoir ajouté : « Je ne veux pas que ta première expérience soit avec des inconnus, à fumer des choses que tu ne connais pas. C’est une question de sécurité, un père inquiet pour sa fille dans ce genre de situation ».



« Je connais la marijuana que j’ai en ma possession, que je fume moi-même, elle est fiable, de bonne qualité », a-t-il ajouté, sachant que la prise de la marijuana en Californie où il se localise avec sa fille est légale depuis 2016. « C’est peut-être mal à vos yeux, je comprends votre position. Mais j’élevais une fille, et en ce qui me concerne, j’étais un parent responsable », a finalement bouclé l’acteur.

Par ailleurs, le magazine Italien « Oggi », confirme que la jeune femme aucune opportunité n’aurait aucune opportunité de donner sa version des faits. Cependant, Lilly-Rose Depp serait sous l’influence des avocats de son père qui l’empêcherait de s’exprimer à ce sujet. Son aveu pourrait « compromettre ce qui est déjà devenu un procès coûteux et complexe ».

La fille de Vanessa Paradis qui a été prise en photo à moto le lendemain de son dernier anniversaire avec son beau-père, dont on la disait en froid, « aurait pu compromettre la procédure si elle avait parlé par inadvertance d’un quelconque élément de preuve fourni dans la salle d’audience », informe la publication.