Le magazine « Le Parisien » parle du décès de Marielle de Sarnez, la député et ancien bras droit de François Bayrou. Elle nous a quittés à l’âge de 69 ans, après plusieurs années de lutte contre une leucémie.

Le magazine s’est également intéressé à une critique d’Emmanuel Macron, qui remonte à la campagne des municipales.

Cette nouvelle a fait le tour de la toile grâce au partage de François Bayrou, qui a annoncé que l’ex-ministre des Affaires Européennes et présidente de la commission des Affaires étrangères à l’assemblée est décédée.

Le Premier ministre, Jean Castex, n’a pas hésité à lui rendre hommage.

« C’est de la loyauté à ses engagements que Marielle de Sarnez puisait sa force pour moderniser notre démocratie et défendre une certaine idée de l’Europe. Ses combats resteront plus que jamais aussi les nôtres. Mes pensées accompagnent sa famille et ses proches », a-t-il lancé.

Richard Ferrand, le président de l’Assemblée nationale, n’a pas hésité lui aussi à lui rendre hommage.

« L’Assemblée nationale perd une de ses membres éminents, la diplomatie parlementaire une grande représentante. Au nom de la représentation nationale, j’exprime mon immense tristesse et adresse mes condoléances à sa famille, à ses proches, à ses amis », a-t-il écrit.