Marine Le Pen, la candidate à la prochaine élection présidentielle, a appris en compagnie de ses deux sœurs l’union de leur papa, Jean-Marie Le Pen, à travers la presse. Elles étaient totalement choquées.

La présidente du Rassemblement National ne savait pas qu’une union religieuse avait lieu au domicile de Jean-Marie Le Pen à Rueil-Malmaison dans les Hauts-de-Seine.

Et c’est le magazine « L’Obs » qui en a initialement parlé en annonçant que Jean-Marie Le Pen et Jany « ont échangé leurs consentements selon le rite de l’église catholique romaine ».

Lorrain de Saint-Affrique, le conseiller de Jean-Marie Le Pen, n’a pas hésité à parler de « geste de romantisme teinté de spiritualité ».

Apparemment, c’est à cause du coronavirus que cet événement a eu lieu dans toute la discrétion du monde.

« Nous sommes toutes les trois choquées. On se demande pourquoi ? Comment ? Apprendre cela par voie de presse est humiliant et blessant pour nous ses enfants, comme pour tous ses petits-enfants. C’est quelque chose qui m’aurait fait très plaisir qu’il épouse sa femme dans ses vieux jours. Mais là, on sent que quelque chose n’est pas normal… Son entourage n’est pas très catholique.. », a lancé la sœur de Marine Le Pen.