En faisant le choix de quitter la famille royale britannique, Meghan Markle et le prince Harry pourrait perdre leurs titres royaux si la reine Elizabeth II décide en ce sens.

En effet, Meghan Markle et le prince Harry ont abandonné leurs titres royaux à partir du moment où ils avaient opté d’aller s’installer avec leur bébé Archie aux États-Unis. Mais factuellement parlant, ils sont toujours altesses royales (‘HRH’, l’abréviation de ‘His’ ou ‘Her’ ‘Royal Highness’).

Néanmoins, ils ne possèdent plus le droit d’employer le mot « royal », telle est la raison pour laquelle ils ont rebaptisé leur association à but non lucratif « Archewell » (en référence à leur fils).

Cependant, la reine Elizabeth II pourrait très bien revoir sa position et les ôter leurs titres royaux. Notamment à l’issue de la période d’évaluation d’un an.

Il faut dire qu’il existe aucune disposition constitutionnelle britannique qui empêcherait la reine de retirer le titre d’altesse royale à un membre actif ou non actif de la famille royale d’Angleterre.  Pour Iain MacMarthanne, expert constitutionnel pour The Express, « rien n’est gravé dans la pierre ». « Des mandats royaux peuvent être émis à tout moment pour traiter une question qui se pose ou nécessite un rectificatif ou une clarification », a-t-il précisé. Par contre, il y a deux cas de figures qui montrent que la constitution est assez flexible : Wallis Simpson, épouse d’Édouard VIII, et Camilla Parker Bowles, épouse du prince Charles et duchesse de Cornouailles, n’ont jamais été officiellement princesses.

Pourquoi Archie n’est-il pas prince ?

Il faut noter qu’Archie, le fils de Meghan et Harry, n’a jamais reçu de titre royal à sa naissance. Un choix de ses parents. Mais qu’à cela ne tienne. Il le deviendra de façon officielle quand le prince Charles deviendra roi. De toute les façons, il est libre de le choisir ou pas. Quant aux autres titres que Meghan Markle et le prince Harry n’ont pas perdus figurent ceux de duc et duchesse de Sussex, que la reine leur a cédés quand ils se sont mariés.