Ce n’est que maintenant que la duchesse de Sussex vient d’apprendre les vraies ramifications de sa guerre avec la duchesse de Cambridge, après qu’il a été dévoilé à la presse britannique que ses beaux-parents lointains contrôleraient un jour qui son fils pourrait épouser.

À en croire le journal Daily Mail, étant donné qu’il est septième sur le trône, Archie devra demander au roi régnant, qui pourrait être le prince Charles ou le prince William, l’autorisation de proposer à une future épouse. Alors, les sources mentionnées par nos confrères de New Idea affirment que quand Meghan a lu l’article, « elle est entrée dans une colère noire ».

« Elle pensait avoir réussi l’évasion du siècle, éloignant Harry et Archie des vipères du Palais et leur donnant une liberté qu’ils n’auraient jamais eue autrement », déclare une source. « Elle a sous-estimé des siècles de protocole et de tradition. Elle déteste l’idée que l’avenir d’Archie pourrait être entre les mains de William, étant donné la difficulté des choses entre lui et Harry – et comment Kate et elle ne se sont jamais entendues, ce qui est en grande partie de son fait », a poursuivi la source.

« Elle détesterait que William et Kate se vengent d’elle et d’Harry par l’intermédiaire de leur fils, si et quand il s’agissait de ça. La source continue en relatant que la femme de 39 ans s’apprête à « une confrontation toute-puissante » entre elle-même, Kate et la reine à Londres une fois que les restrictions de voyage se seront allégées.

Par ailleurs, la nouvelle du voyage confidentiel de Meghan au Royaume-Uni est tombée quelques jours jute après que la duchesse ait été interviewée par l’icône féministe Gloria Steinem, où ils se sont unis par leur passion commune pour le travail humanitaire.

Cependant, des sources confirment que les commentaires de Meghan sur son retour aux États-Unis ont créé une nouvelle colère l’intérieur du palais. « Son retour comme la royauté de Santa Barbara annonçant qu’elle est heureuse d’être de retour en Californie » pour des multiples raisons « était la chose la plus passive et agressive qu’elle aurait pu dire », a déclaré la source.

« Kate savait qu’elle était dirigée contre elle, et pire encore, dirigée contre la reine et la monarchie en général. Kate sait que Meghan veut la voir bientôt et qu’elle prévoyait d’y entrer l’esprit ouvert, mais lorsque des commentaires comme celui-ci sont délibérément diffusés, cela a rendu la tâche très difficile pour Kate.