Il vous souviendra qu’en 2018, la nouvelle édition de The Voice venait de voir le jour et une jeune ado semblait déjà partir victorieuse pour la victoire finale après seulement quelques émissions de cette nouvelle saison.

En effet, cette femme, c’est bel et bien Mennel Ibtissem et son interprétation de Hallelujah dans une version mi-anglaise, mi-arabe avait ébloui de nombreuses personnes à travers la France. Cependant, le rêve va vite devenir un cauchemar.

En effet, des cybernautes vont se lancer sur le compte twitter personnel de la jeune femme et vont rechercher de tweet qui pourrait lui attirer des ennuis et ils les retrouve.

En effet, peu après les attentats de Nice, la jeune femme semble douter de la version officielle en déclarant qu’elle trouve flou que les terroristes n’oublient jamais de prendre leurs papiers quand ils vont commettre le crime.

Elle précisera aussi que « c’est bon, c’est devenu une routine, un attentat par semaine ». Des propos qui la pousseront à quitter l’émission en présentant ses excuses publiquement au passage sur des tweets maladroits.

Elle reste toujours la cible préférée de critiques
En effet, pour elle, ses tweets ont été mal compris, mais elle déplore le fait qu’ils aient heurté des personnes.

Alors, elle a continué le chant, sur les réseaux sociaux.

Cependant, même après deux ans les haters continuent de menacer la jeune adolescente et de lui envoyer des dizaines de messages haineux chaque jour changeant le quotidien de Mennel en un cauchemar.

Dernièrement, la jeune femme en a fin eut marre. Elle a fini par craquer et a dévoilé au grand jour ce qu’elle vivait depuis maintenant plus de deux ans.

Par ailleurs, elle a alors révélé plusieurs messages que d’après elle sont à vomir. Elle a aussi indiqué que si c’est pour lui parler de son foulard, les jaloux peuvent simplement aller voir ailleurs. Enfin, elle a dit merci à tous ses fans pour leur amour.