Le fameux docteur qui a fait plusieurs apparitions à la télévision ces derniers jours pour évoquer la Covid-19 s’était retrouvé au cœur d’une forte polémique. En effet, au début de l’apparition de la crise sanitaire, Michel Cymes avait déclaré qu’il ne fallait pas vraiment avoir peur et que le covid1-19 était une petite grippe. Alors, sa déclaration lui a valu la colère de nombreuses personnalités, qui ont indiqué qu’il devait peser le poids de ses mots.

En effet, depuis le célèbre médecin a présenté ses excuses et a déclaré qu’il se retirait un peu des écrans de télévision pour se focaliser sur son métier principal : la médecine. En fait, il avait fini par être réquisitionné pendant le confinement, afin d’aider le personnel hospitalier qui était, à ladite époque, saturé par les événements.

« Je vais répondre à cet appel et demain je ne serai plus avec vous à RTL. J’irai à l’hôpital pour aider mes confrères et les soulager.

», avait-il précisé au plus fort de l’épidémie durant un entretien réalisé avec nos confrères de RTL. Depuis lors, il s’est éclipsé jusqu’à la semaine dernière, où il était à la une de plusieurs magazines people.

En fait, le célèbre ORL est au centre d’une curieuse rumeur qui s’est propagée sur la toile avec une vitesse impressionnante. En effet, la publication parodique « Trance Dimanche » a partagé un dossier sur Michel Cymes et fait des révélations étonnantes à son égard. En effet, il serait accusé de meurtre, révélé le magazine people satirique.

« Oui, je l’ai tué », aurait-il précisé selon la publication satirique, en référence au meurtre d’une bestiole. Bien quoi s’il soit très actif sur Instagram, le célèbre animateur n’a fait aucun commentaire à ce sujet. Par contre, il a choisi d’aborder une arnaque dans lequel son nom serait cité. En effet, il aurait demandé aux cybernautes d’être extrêmement vigilant.

En effet, son nom a été utilisé dans une publicité sur Facebook, qui est en réalité, une véritable arnaque. Alors, au micro de France Infos, il a tenu à avertir les nombreux cybernautes, qui risqueraient tomber dans ce piège bien rodé.

« On se sert de mon nom et de ma photo pour faire croire aux gens que c’est moi qui réponds aux gens qui posent des questions », a-t-il livré. Puisque ce n’est pas la seule célébrité dont l’image est utilisée pour profiter de la naïveté des internautes sur les réseaux sociaux…