Après avoir enterré Gisèle Halimi, Nicolas Bedos se retrouve à bord de la crise de nerf et attaque les politiques, et en premier lieu à Brigitte Macron, principalement Emmanuel Macron, et le gouvernement. « Des ba***ard », a-t-il balancé.

En effet, le réalisateur des prochaines aventures de l’agent OSS117 avec Jean Dujardin a attaqué violemment le gouvernement à propos de la décision d’interdire les terrasses chauffées.

En fait, il rappelle le cri de cœur de Ferghana Azihari, journaliste analyste indépendant, membre du réseau European students for Liberty et Young Voices, qui trouve que cette décision « hypocrite ».

En réalité, objectif ultime serait de servir l’individu au lieu de combattre le réchauffement climatique.

« Merci pour les restaurateurs ! C’est vrai qu’on a eu plaisir à se retrouver entre humains et que la vie fut trop douce cette année ! Timing parfait bande de b*tards », a glissé Nicolas Bedos sur sa page Instagram.

Quant à Laurent Lutse, président de la branche café de l’UMIH, cette interdiction des terrasses chauffées : est une « mise à mort pour certains cafetiers ».

« Il faudra qu’il y ait une concertation. Le président de la République nous avait dit qu’il y aurait une concertation. Donc, on sera prêt. On sera prêt à négocier avec l’État », a-t-il lâché au micro de France Info.