Invité à l’antenne de LCI dans le but de participer dans son fameux programme « En toute franchise » de ce dimanche 25 octobre, Ségolène Royal et Luc Ferry ont analysé profondément les dernières mesures arrêtées par le gouvernement afin d’enrayer le Covid-19.

En effet, la France est l’un des pays les plus sévis par la deuxième vague d’infection de la covid-19. D’après les derniers chiffres communiqués par la Santé publique France, relayés par le site L’Internaute, plus de 41 000 cas ont été enregistrés en 24 heures, avec près de 162 personnes tuées.

Angoissé, Jean Castex avait donc déclaré le jeudi 22 octobre dernier que « La situation est grave » et que « le mois de novembre sera éprouvant ». Vers la fin de son speech, le premier ministre a encore rajouté que dans les semaines à venir, le « nombre de morts allait augmenter ».
—————-
Alors, sur le plateau d’En toute Franchise sur LCI, proposé le lundi 26 octobre dernier, Ségolène Royal, ancienne ministre et candidate malheureuse à l’élection présidentielle et Luc Ferry, essayiste, ont scrupuleusement décortiqué ledit sujet.

Par ailleurs, durant son intervention, Luc ferry pense que le « couvre-feu n’est pas très utile ». D’ailleurs, l’écrivain n’a pas hésité également de livrer une répliquer bien décidée pour le cas de ceux qui croient que les personnes âgées doivent être retranchées de la société.
—————-
« J’entends des gens dire : il faut confiner les personnes âgées, les vieux de plus de 65 ans. Ils déconnent grave, on va leur mettre une étoile jaune aussi », confirmait-il, avant d’indiquer avec un humour : « C’est la moitié du Sénat qui va être confiné. On va confiner Brigitte Macron, Sarkozy Hollande, parce qu’ils ont plus de 65 ans mais enfin ils sont malades. »

Cependant, bien avant cela, la Première dame a été déjà en isolement d’après un communiqué poste par l’AFP. « Brigitte Macron a été en contact le jeudi 15 octobre avec une personne déclarée positive à la Covid-19 ce lundi 19 octobre et présentant des symptômes de la maladie », confirmait la présente correspondance.