D’après les confidences de Sophie Davant livrées à nos confrères de Télé Star, son projet de fiction qu’elle avait commencé à dévoiler avant le coronavirus a connu quelques chambardements.

Durant le confinement, Sophie Davant avait fait une pause temporairement sur la présentation de son émission célèbre « Affaire conclue ». Pour ne la reprendre que le 26 mai dernier. Et elle a pu retrouver son équipe au grand complet. Au moment de la crise sanitaire, elle a donné de ses nouvelles à ses abonnés. Cependant, elle a aussi répondu aux critiques.

D’ailleurs, le 4 juin dernier, un cybernaute lui a admonesté de ne pas arborer de masque, et d’avoir enfreint les règles sanitaires imposées par le gouvernement. « C’est quand même curieux… Dans vos posts des jours précédents, vous faites des réflexions à Magali sur le fait qu’elle ne porte pas de masque, mais vous, Sophie, où est votre masque ?? », Publiait-il. Ce à quoi elle a réplique : « Difficile de porter un masque quand on se fait maquiller ».

« J’AI HÂTE DE ME LANCER »

Avant la période de l’isolement forcé, Sophie Davant avait révélé son nouveau projet, qui reposait sur l’histoire d’un « personnage de fiction » qui lui soutire « quelques traits », comme elle l’avait fait savoir en novembre dernier à Télé 7 Jours. Mais la crise sanitaire occasionnée par le coronavirus a un peu chambardé les choses. « Il est toujours en développement, retardé comme beaucoup de tournages », a-t-elle fait savoir dans une interview passée avec Télé Star. Par contre, un autre évènement qui a interrompu ce projet est : la mort de Jean-Loup Dabadie. « La productrice (de la fiction) est Clémentine Dabadie, la fille de Jean-Loup Dabadie qui vient de mourir. Mais nous sommes toujours en contact », a-t-elle continué. Rappelons que Jean-Loup Dabadie a tiré sa référence le 24 mai dernier, à l’âge de 81 ans.

Toujours dans cet entretien, Sophie Davant a dévoilé un peu plus sur ce projet. « Ce ne sera pas une fiction policière en tout cas. Des femmes flics, il y en a déjà beaucoup. Le personnage n’est pas autobographique, mais aura des traits communs avec moi », a-t-elle dévoilé. Avant d’ajouter : « J’attends de relire ce qui est en écriture. Nous verrons ensuite si ça plaît à France Télévisions, si j’en suis capable. J’ai hâte de me lancer. J’aime faire des choses différentes, la curiosité me construit ».