Même si David Hallyday ou encore Sylvie Vartan sont restés longtemps aux États-Unis, mais ils ont au moins gardé leur amour envers la France. Cependant, ces deux derniers seraient fortement concernés par la situation de Darina Scotti-Vartan, qui comme tous le reste de Franco-américains seraient victime d’une terribles injuste.

En effet, cette injustice dont il est question ici consiste à ne pas pouvoir « ouvrir un compte » en France, sa patrie d’accueil.

Cependant, cette ahurissante révélation est indiquée par « Le Parisien », qui aborde le cas très spécial des Franco-américains, dont certains ont déclenché une action judiciaire pour faire cesser cette injustice.

« Ils ne sont pas autorisés à ouvrir de comptes au motif qu’ils sont… Américains ! Une discrimination, s’insurgent-ils. Les établissements, eux, invoquent les (très lourdes) normes américaines », indique la publication.

En fait, cette loi discriminatoire est la FATCA (Foreign Account Tax Compliance Act) qui s’applique aux banques tricolores.

Elle « censée être l’arme antiévasion fiscale de l’administration américaine. Elle impose aux ressortissants américains de déclarer leurs comptes à l’étranger ».

Soulignons que plusieurs personnes se trouvant dans la même situation que la petite sœur de David Hallyday ont vu leur demande d’ouverture de compte non exhaussée. Pour ce faire, une action en justice collective est très envisagée.

Par ailleurs, la fille de Sylvie Vartan, résidente en France depuis le début de l’année n’a pas communiqué sur ce sujet.