Après ses beaux-enfants, Laeticia Hallyday vide son sac avec la première femme du taulier.

En effet, début juillet dernier, Laeticia Hallyday vient de parapher l’accord qui mettait fin à la guerre qui l’a opposé durant plus de deux ans après la mort du taulier, à ses premiers enfants, David Hallyday et Laura Smet. Si l’aîné s’est éloigné à la dernière minute, l’accord a été enfin signé entre la veuve du Taulier et l’actrice à ce temps enceinte de son premier fruit d’amour et qui vient d’accoucher ce début octobre d’un beau petit garçon.

En fait, cette fois-ci, c’est avec Sylvie Vartan, la première femme de Johnny Hallyday et maman de David Hallyday, que la maman de Jade et Joy a enterré a fait la paix. En effet, Laeticia Hallyday aurait abdiqué d’après le magazine Paris Match qui s’est focalisé sur le sujet, à nier par voie légale la décision de Johnny Hallyday de léguer sa part de l’hôtel de la Villa de Montmorency, située dans le XVIe arrondissement de Paris.

Cependant, la publication parlait de « quelques détails à régler » auprès du notaire dont les moyens de valoriser ce bien. « L’immeuble constitue la propriété indivisible de Monsieur Smet et Madame Vartan. La jouissance de cet immeuble est attribuée en totalité à Madame Vartan », dévoile Le Point qui a obtenu les lignes du jugement de divorce entre les deux chanteurs qui sont restés en couple 18 ans et ont eu un fils, David Hallyday.

D’ailleurs, c’est à lui que le rockeur a légué sa part de l’immeuble. Une décision qui n’a été signé qu’en 2002, faisant ainsi David Hallyday propriétaire « à plein de 50% d’une maison évaluée à 3, 05 millions d’euros au moment de la signature de l’acte notarié ». Sylvie Vartan apportait quand même cette précision il y a peu de temps avant : « C’est moi, et moi seule, qui ait voulu gratifier notre fils, ne voulant rien recevoir à titre personnel de mon ex-époux lors de notre séparation ».

Au mois de mai, le magazine Gala déclarait que la veuve de Johnny Hallyday déterminée à contester devant le tribunal cette session, qui était faite dans le cadre du règlement des parts financières du divorce entre Sylvie Vartan et Johnny Hallyday. Quelques semaines plus tard, Public déclarait une voie de sortie et la fin du conflit entre les deux femmes.

« Dans quelques jours, leur rendez-vous parisien devrait être porteur de soulagement, puisque tous ont à cœur de passer à autre chose », précisait le magazine. En effet, David Hallyday qui lancera bientôt un nouvel opus en hommage à son père, posté parfois des clichés de la somptueuse résidence de 400 m² et son terrain de 600 m².