Pour prouver tout son amour à sa maman Françoise Hardy, Thomas Dutronc a préféré de rester auprès de celle-ci. Et pourtant, il aurait pu partir pour la corse afin de se confiner dans sa maison qui s’y trouve. Alors, comme il a si bien le confié à Télé star, pour sa « maman adorée » qui est d’ailleurs en train de se remettre de sa tumeur au pharynx, Thomas n’a pas hésité un seul instant à faire un tel choix.

Rien ne vaut plus que la famille. En effet, pendant la phase crique de la crise sanitaire de la Covid-19 en France, beaucoup de Français n’ont pas pu voir leur parent. C’est aussi le cas pour Thomas Dutronc qui n’avait pas pu rencontrer Françoise Hardy et Jacques Dutronc, ses parents durant plus de deux mois. Vu l’état de santé de sa maman ce dernier n’a pas souhaité prendre des risques. Même s’il aurait pu partir en Corse le temps de la crise sanitaire, où il possède une maison et où son père est installé depuis plusieurs années, il a fait le choix de rester auprès de sa « maman adorée », plus fragile.

« J’avais peur de laisser maman toute seule et d’être coincé sur l’île en cas de pépin », a confié l’interprète de Comme un manouche sans guitare au cours d’une interview accordée à Télé Star, parue ce lundi 22 juin. Il s’est toutefois voulu rassurant au sujet de l’état de santé de Françoise Hardy : « Elle va mieux mais je préfère ne pas être trop éloigné », a-t-il affirmé.

En fait, Thomas a expliqué au micro de RTL la raison pour laquelle il s’est montré inquiet pour sa mère. Selon ce dernier, il avait adopté une telle approche attitudinale parce que Françoise Hardy est toujours en rémission de sa tumeur au pharynx. En voici le verbatim :

« Son état de santé n’est pas formidable. Elle va bien. Niveau cancer, elle est vraiment en rémission, mais elle a plein de petits pépins au quotidien qui font que sa vie est pénible. Elle n’a pas un grand moral, mais on va essayer de trouver de solutions », a-t-il expliqué.

Françoise Hardy « très angoissée » par l’épidémie

Cependant, en 2015, Françoise Hardy avait été hospitalisée plusieurs mois pour cause d’un cancer du système lymphatique. Trois ans plus tard, elle est de nouveau atteinte par une tumeur au pharynx. À l’annonce de la pandémie, celle qui a subi « pas mal de radiothérapies » et « des chimio » se serait montrée « très angoissée » par la propagation du virus, selon son fils qui a été confiné dans l’Yonne.

« Ma mère qui a eu plusieurs cancers est dans la population à risque. C’est beaucoup d’inquiétude mais je fais attention », avait reconnu Thomas Dutronc, fin mai, au micro de RMC. Pour le moment, Françoise Hardy continue de se battre et reste prudente, en attendant de pouvoir serrer à nouveau son fils dans ses bras.