Un Homme qui a officié avec le duc et la duchesse de Sussex durant leur passage en Australie en 2018 vient de livrer une confidence incendiaire selon laquelle le couple «se battait pour la grossesse » tous les jours et restait dans des « pièces séparées ».

En effet, les vilenies de choc émanent d’un initié de l’Admiralty House à Sydney, où Harry et Meghan sont restés durant leur tournée Down Under pendant que la duchesse était enceinte d’Archie, maintenant âgée de 1 an.

Cependant, une autre source proche du couple vient d’annoncer à la publication New Idea : « C’est alarmant. S’ils se débattaient à huis clos avec la première grossesse, il est intéressant de noter qu’ils le font apparemment pour une seconde.

En fait, Harry et Meghan ont été repérés en train de sortir d’une clinique médicale à Beverly Hills il y a deux semaines, qui contient le bureau du spécialiste de l’infertilité Dr Sharon Winer. Cette rencontre avait pour but de trouver des solutions pour essayer d’avoir un deuxième enfant par FIV.

« Meghan Markle veut deux enfants de lui », rajouter ladite source, tout en précisant que les amis intimes du duc redoutent qu’elle ne puisse envisager de demander le divorce une fois que le deuxième bébé sera né. « Cela servirait certainement à expliquer cette rumeur selon laquelle ils font appel à une FIV, surtout à un moment où leur mariage est en difficulté », explique la source.

D’après, le magazine Globe, l’auteur royal Tom Quinn a annoncé de manière mirobolante que le prince Harry était à incompétent à tout type de travail « normal », bien qu’il soit détenteur d’un diplôme de l’un des collèges militaires les plus prestigieux de Grande-Bretagne.

Par ailleurs, pendant que Meghan donne l’impression de trouver de nombreuses opportunités de travail afin de solder leurs factures, Tom Quinn s’est questionné sur ce que Harry était obligé faire pour le travail étant donné qu’il a été un membre du clan royal toute sa vie. « Quel est son rôle ? » Tom a raisonné, avant de déclarer : « Il ne peut pas trouver un emploi chez McDonald’s ou pour une banque d’investissement. Que va-t-il faire ? »