Valérie Trierweiler a quitté son amoureux Romain Magellan. Par contre, elle apparait avec une étonnante joie de vivre.

En effet, c’est le magazine Public qui dans sa parution de ce 11 septembre révèle la séparation de la journaliste remerciée il y a peu de la rédaction de Paris Match après avoir effectué trente ans de service dans la boite, et le consultant de Canal Plus, Romain Magellan avec qui elle était en couple. « Valérie Trierweiler, avec Romain, c’est fini », a noté en titre la publication, indiquant que c’est tout seul qu’elle a pris ses vacances d’été en Corse.

« Le mois d’août, passé seule en Corse aura servi de détonateur pour Valérie et une fois à Paris, le couple qui s’était progressivement éloigné l’un de l’autre n’a pas su retrouver le souffle des débuts », révèle le magazine. Cette solitude au milieu de plusieurs couples et clans aurait peut-être anticipé la séparation entre eux.

Cependant, Valérie Trierweiler avouait avoir su à se remettre de sa rupture avec l’ex président de la République François Hollande grâce à Romain Magellan. « J’ai mis des années à retrouver ma confiance en moi. Quand on a été quitté comme je l’ai été, refaire confiance à un homme, ça prend du temps », révélait-elle.

En effet, le magazine Public le confirme quand même rayonnante. Valérie Trierweiler aurait été repérée toute hilarante en plein entrainement dans le cadre du « Défi d’Elles ». Elle formerait une équipe avec Karine Fournier. « Elle est meilleure en run et moi en VTT ! On fera au mieux ! », a-t-elle écrit sur sa page Instagram, précisant « nous partageons le même combat pour la prévention du cancer du sein ».

Après son limogeage de Paris Match et cette séparation, Valérie Trierwieler s’en tirerait donc plutôt bien. Elle avait corroboré son limogeage de la rédaction peu de temps après l’annonce sur la toile par Sandra Muller, journaliste à la Lettre de l’audiovisuel. « Selon nos informations, Valérie Trierweiler, « plume » de longue date de Paris Match, d’abord au service politique puis chargée, les dernières années, d’une rubrique littéraire, vient d’être « remerciée » par Hervé Gattegno », avait-elle publié.

« J’ai appris en plein cœur de l’été et pendant mes congés de façon extrêmement brutale mon licenciement de Paris Match où je travaillais depuis trente ans. Ce licenciement sans aucun motif valable me laisse en état de choc et de sidération », avait-elle publié sur sa page Twitter. Elle officiait au sein de la rédaction depuis 1989, et avait mené « parallèlement une carrière à la télévision, notamment sur Direct 8 (devenu depuis C8) où elle a animé le Grand 8, une émission hebdomadaire », avait précisé Le Figaro.